Food Hotel Tech le retour.

Temps de lecture: 5 minutes

C’est avec un plaisir non dissimulé que nous sommes revenus il y a quelque temps de food hôtel Tech. Et là, on a des news vraiment sympas à vous communiquer.

 

On va directement allez au fond du sujet qui nous intéresse.

 

La redescente des prix.

Oui vous avez bien lu, la redescente des prix en temps réel. C’est l’une des grosses nouveautés du logiciel Hop (Dylog Sam). Avant, pour voir vos tarifs web, il fallait obligatoirement vous connecter à votre Channel manager, et parfois changer de poste de travail. La visibilité de vos tarifs internet n’était pas assurée dans vos pms, et vous deviez, faire une manipulation pour voir ceux-là. Ce qui était un réel problème si vous aviez besoin de vérifier votre rack internet ou vos promos, lorsqu’un client était en ligne. De Plus vous deviez aussi rentrer manuellement votre nouveau prix manuellement dans votre pms si vous vouliez faire un tarif spécial sur un client qui négocie en direct.

– Vous avez vu un prix sur booking, bon je vous fais le même prix et je rajoute le petit dej, on fait comme ça ?

Oui, mais c’est quoi le prix booking ?

Et bien là, grande nouveauté vous aurez la possibilité de faire un « appel » de vos prix depuis votre PMS Hop.

Vous êtes sur votre ligne tarifaire et vous voyez votre rack Hôtel, un client appelle, et négocie le tarif, cela correspond à un tarif internet. Vous faites un appel de prix avec un simple bouton, et vous appliquez ce tarif à votre chambre pour ce client uniquement.

Plus d’erreurs possibles lors du report de votre channel manager vers votre PMS. Simple, mais efficace.

Les tarifs internets redescendent à la consultation sur votre pms en temps réels

Une petite révolution.

Mais ce n’est pas tout, car au-delà de cette innovation technique, nous avons vu une autre innovation qui va changer radicalement l’approche de la technologie au service des hôteliers.

 

L’Octo Planning de chez Octorate.

La marque à la pieuvre nous prouve sa volonté de s’étendre de plus en plus vers des solutions hybrides innovantes, et, depuis que nous avions noté sa présence à Berlin durant l’ITB, on avait comme dans l’idée que son expansion européenne allait la placer dans un schéma concurrentiel très fort.

Je vais m’appuyer sur deux exemples assez concrets pour expliquer cette innovation hybride.

Exemple 1 :

Vous allez faire un saut chez Leroy Merlin pour acheter des fournitures afin de réparer une applique. Vous avez le téléphone de l’hôtel avec vous en cas de besoin, et, votre tablette type iPad avec l’octo planning. La femme de chambre vous appelle en panique :

Il y a le client de la 102 qui se plaint. Le robinet de sa douche coule tout le temps et ça le dérange.

OK, donc il faut le changer de chambre. Avec l’octoplanning vous pouvez à distance voir vos chambres dispo en temps réel, et surtout vous pouvez agir sur votre stock même depuis l’autre bout de la terre. Votre pms et votre channel manager se mettront immédiatement à jour dans la foulée. Pas de risque de surbook depuis votre channel manager, mise à jour de vos dispos et dans votre pms. Une vraie liberté pour l’hôtelier qui n’est plus obligé de se connecter à un poste de travail physique pour modifier son pms puis son channel manager. Il fait tout depuis une tablette ou un téléphone.

Autre avantage, ce planning consultable et modifiable permet de voir physiquement depuis quel canal le client est arrivé. Si le client vient depuis booking, expédia, ou depuis votre site en direct, cela change peut être les conditions que vous lui proposez, et donc vous pouvez gérer la répartition de vos chambres en fonction de cela.

 

Exemple 2 :

Vous êtes un hôtel saisonnier avec une fermeture annuelle de 2 mois (chanceux va), mais vous avez besoin de garder un œil sur vos resa de l’année qui arrive et sur votre stock. Or, ce qui posait un problème jusqu’alors c’était le fait que votre poste principal était derrière le desk et le PMS en général était lui aussi sur ce poste. Le channel manager lui ne gère que votre dispo internet et vous n’avez pas forcément l’intégralité de votre stock sur le web. Donc pour partir loin de l’hôtel c’était compliqué.

Là, plus besoin de se prendre la tête. Une tablette avec l’octoplanning et puis c’est bon. Vous gérez votre stock tant hôtel que web sans latence et vous pouvez interagir avec celui-ci, même si l’ordinateur de votre desk est fermé. Une fois que vous rentrerez à l’hôtel et que vous allumerez celui-ci, le stock sera automatiquement à jour sans que vous n’ayez à faire de manipulation pour cela.

Comment ça marche ?

Nous avons discuté avec Octorate, et c’est un processus qui place l’octoplanning, non comme un maillon de la chaine traditionnelle (Pms vers channel Manager par le biais d’un link type QBlink), mais bien comme un « maitre » au-dessus de la chaine de traitement. Du coup il travaille autant en envoi qu’en réception. Il a la capacité de voir en temps réels les différents stocks, arrivées et provenances clients (booking, site en direct, etc.). Mais aussi d’interagir avec ces stocks (déplacement d’une chambre par exemple). Le tout en mettant à jour les différents maillons de la chaine de traitement, même lorsque l’un des maillons est hors ligne. C’est donc bien une solution hybride par son fonctionnement et sa conception, qui va donner une grande liberté de mouvement aux hôteliers. Cela n’oblige plus à être derrière un desk pour agir sur son hôtel, mais on peut aller faire une chambre, ou vérifier ses extérieurs, tout en agissant sur son stock et sa gestion depuis son téléphone ou sa tablette.

 

Le règne de la mobilité.

Avec ce type de solutions Octorate marque le tournant vers le règne de la mobilité. L’hôtellerie accusait depuis quelques années une image vieillissante, et ses outils étaient pour la plupart en cours de mutation. Il est déjà complexe pour un hôtelier de devoir gérer des tas de choses en même temps, et proposer un outillage qui demande une position statique derrière un bureau n’était jusqu’alors pas la solution idéale pour les indépendants et les hôtels familiaux. Seules les très grosses structures avaient la force de pouvoir laisser du personnel H24 derrière un desk et cela n’excluait pas les problèmes de gestion que le manager devait gérer plusieurs fois par jour.

Octorate entre donc de plain-pied dans l’ère de la mobilité professionnelle, et offre à des hôteliers en demande de solutions hybrides, la possibilité d’être mobile et pourtant opérationnel.

« Le bon point »

Le bon point de cette possibilité, c’est que les hôteliers vont pouvoir investir de ce temps gagné vers d’autres chantiers qui sont des virages essentiels pour la mutation de l’hôtellerie moderne.

Nous avons vu à ITB Berlin des tas et des tas de choses qui vont de plus en plus vers la gestion des canaux de distribution web, et le marketing de l’image. Booking.com avait un hall rien que pour lui, et ce n’était pas pour rien. Au-delà de l’omniprésence de ce géant de la distribution, nous assistons à une nouvelle façon de consommer l’hôtellerie. Je vous invite d’ailleurs à jeter un œil sur l’article suivant : vos clients et internet comprendre comment ils fonctionnent. Et à faire un point sur vos outils.

Testez vos connaissances sur le RGPD Hôtelier en faisant notre Hotel quiz interactif ici.

Partagez...

Annie-Claire Tronquoy

Hôtelière et restauratrice depuis 20 ans, vraie touche à tout, Annie Claire est une passionnée de son métier. De chef de cuisine à Directrice générale, elle a raccroché ses exploitations pour se lancer dans le conseil. Spécialisée en yield management, Trilingue, elle est aussi à l'aise sur une discussion HACCP que sur une étude de cas...

RSS