Facebook: Vers un nouvel OTA Hôtelier ?

Temps de lecture: 2 minutes

La grande nouvelle de ces derniers jours qui agite le Landerneau touristique français c’est le lancement (discret ?) de « facebook city guide » en France. La firme de Zuckerberg arrive sur un terrain que nous ne soupçonnions pas, puisqu’elle propose un guide physique (oui oui en papier et dispo à l’office de tourisme de la ville) et virtuel des « meilleures » sorties et visites de la ville de Bordeaux. On peut s’étonner de ce choix de ville, qui, même si magnifique, n’est pas forcément le choix le plus évident pour un lancement national. On aurait pu s’attendre à un guide de Paris pour commencer afin de parler à une clientèle internationale, mais Facebook a privilégié une ville avec une clientèle touristique très « franco-française » pour sa première.

La page Facebook de Facebook… C’est une mise en Abyme.

Une première ?

Alors ce n’est pas vraiment une première pour Facebook qui a déjà une belle expérience dans le cityguide. En effet, le concept de cityguide existe depuis 2017 chez Facebook, et ils ont déjà un marché important sur le sol américain et asiatique.

Notre collègue de Skift en parlait déjà en 2017 aux États unis.

Le but.

Le but non avoué par la marque est, dans un premier temps, de séduire le public français. Devenir un acteur incontournable dans le conseil touristique, tout en éliminant les manipulations clients. Passer d’un site à un autre afin de savoir si on veut visiter un musée, ou, choisir un restaurant sera du passé. Tout se fera par une seule application qu’est Facebook. Et, en ligne de mire de ce réseau social, devenir un OTA.

Oui oui un OTA.

C’est déjà le cas depuis 2017. Facebook permet lors de la consultation de son cityguide, de faire des réservations de chambre d’hôtel, de table de restaurant, bref du Booking de service hôtelier aussi. Pour le moment cela n’est possible qu’aux états unis, mais Facebook ne compte pas en rester là.

La data

Facebook enregistre un vieillissement de son audience, mais compte néanmoins un record d’inscrit sur son réseau. Du coup il se pose désormais en acteur incontournable sur le secteur de la « DATA ». Il y a fort à parier que son service de Booking fonctionnera en France comme un OTA. Obligeant les hôteliers à s’interfacer avec une page Facebook propre à son hôtel. Des discussions avec les channels manager américain sont déjà en cours pour développer le marché français. Ce qui signifie que les channels européens vont être exclus du jeu durant un temps.

La question qui reste en suspend pour le moment, sera le taux de commissions que Facebook appliquera éventuellement ? À moins qu’il ne se servent de toutes les réservations qui transiteront par son système pour revendre de la data à des annonceurs ?

Serez-vous prêt à partager vos clients ?

Gardons un œil sur les annonces de la marque, mais cela devrait se profiler à l’horizon 2020.

N’oubliez pas de vous inscrire à la newsletter pour ne pas perdre une miette de nos articles et dossiers de fonds.

 

 

Partagez...

Annie-Claire Tronquoy

Hôtelière et restauratrice depuis 20 ans, vraie touche à tout, Annie Claire est une passionnée de son métier. De chef de cuisine à Directrice générale, elle a raccroché ses exploitations pour se lancer dans le conseil. Spécialisée en yield management, Trilingue, elle est aussi à l'aise sur une discussion HACCP que sur une étude de cas...

RSS